Quelles conséquences ?

Moins de chômeurs, mais pas plus de travail !

La loi, reprenant les termes de l’ANI crée un nouveau CDI, le CDII (intermittent). C’est une sorte de contrat à temps partiel irrégulier pour son exécution par le salarié, mais dont la rémunération est annualisée. C’est la même chose qu’un CDD à temps partiel, mais dans la forme du CDI et donc sans prime de précarité, sans contrainte pour l’organisation des périodes de travail, sans plancher de 24 heures pour sa durée moyenne, ni par la loi, ni par accord interprofessionnel. Il vise à supprimer les emplois saisonniers sous forme de CDD et ainsi à considérer qu’il n’y a plus d’inscription à Pôle Emploi entre deux contrats.

Gagnant : l’entreprise et Pôle emploi

Perdant : le salarié précaire

Partager cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn